bien-être & diététique,  Recettes & Bons Plans

Le sarrasin, une alternative au blé par Grégoire Aguilar

 

Les céréales font partie de notre alimentation de base. Elles sont répertoriées dans la catégorie des glucides et sont transformées en glucose lorsque la digestion entre dans son processus. Elles sont notamment une bonne source d’énergie pour fournir un effort physique ou lutter contre le froid.

Nous pouvons classer les céréales en fonction de la présence de gluten. Les listes ci-dessous ne sont pas exhaustives.

Céréales possédant du gluten :  Céréales dépourvues de gluten : 
–          Blé

–          Seigle

–          Orge

–          Epautre

–          Avoine

–          Kamut

–          Boulgour

–          Riz

–          Sarrasin

–          Millet

–          Quinoa

–          Mais

–          Tapioca

–          Sorgho

 

Même si on l’appelle « blé noir », le sarrasin est dépourvu de gluten et peut-être une bonne alternative pour les personnes allergiques ou intolérantes au gluten, voire même pour celles qui souhaitent réduire la consommation de gluten au quotidien.

Le sarrasin est une plante à fleur qui est cultivée pour ses graines et est destinée à l’alimentation humaine et animale. Il est riche en calcium et en fibres, et apporte un taux intéressant de minéraux tels que le cuivre, le magnésium, le manganèse…

Il est utile de savoir que le sarrasin, contrairement au blé, n’a pas fait l’objet de modifications génétiques, et donc ne contient pas de gluten. L’utilisation du sarrasin la plus courante est sous forme de farine mais on peut le consommer sous forme de graines.

Quelle que soit sa forme, privilégiez bien sur le sarrasin bio.

 

Très souvent le sarrasin sous forme de graines n’est pas très populaire car si on le cuit comme il est indiqué sur le paquet d’emballage, « cuire 30 à 35 minutes dans un grand volume d’eau puis égoutter », il devient mou et peu apetissant.

Alors, voici comment le préparer pour qu’il soit goûteux et agréable à manger.