actualité

La hausse des prix des fruits et légumes : consommer moins mais consommer mieux et local !

Ces dernières années, le prix des fruits et légumes a augmenté fortement, entre 4 et 5% en moyenne, sauf rares exceptions.

D’après une étude faite par Familles rurales « en 2018, manger 5 fruits et légumes par jour coûte à une famille de 4 personnes 160 € par mois, soit une hausse de 4,5 % par rapport à 2017 ».

source : Familles Rurales

Aujourd’hui, les familles font de plus en plus attention à leur alimentation. D’abord aux dépenses, mais de plus en plus aussi à la provenance et à la qualité des produits.

La saisonnalité des produits, leur origine et leur fraîcheur sont des critères de plus en plus influents, mais le prix reste encore le point d’attention majeur !

Toujours d’après l’étude de Familles rurales, les producteurs locaux, primeurs et marchés restent les surfaces inspirant le plus confiance aux familles. On y retrouve la qualité, un bon rapport qualité/prix, l’origine et les prix les plus raisonnables.

En effet, les producteurs locaux, les primeurs de proximité et les marchés proposent des produits, le plus souvent locaux, et font leur possible pour rogner sur leurs marges, afin de ne pas trop impacter le pouvoir d’achat des consommateurs.

Alors, peut-être que vous les paieraient quelques centimes de plus, mais vous vous assurez de la qualité des produits que vous achetez et que vous consommez. Ne vaut-il pas mieux payer 2,50€ son kilo de tomates de provenance locale, plutôt que 2,20€ son kilo de tomates d’Espagne en étalage de grande surface, et qui ont fait un long voyage, pour lesquelles vous payez plus les frais de transport et les marges distributeur que la qualité du produit produit ?

Pareil pour le Bio : comme déjà mentionné dans un article, est ce qu’1 kilo de pommes Bio de Nouvelle-Zélande, ou de céréales du Brésil, est vraiment Bio ?

 

Consommez moins, mais consommez mieux !

 

Dans l’esprit de la majorité des consommateurs, la seule façon de manger des fruits et légumes de qualité, c’est de manger des produits bios.

Si vous avez le pouvoir d’achat pour ne consommer que du bio, alors vous pouvez continuer ainsi, mais alors en choisissant plutôt des produits bio d’origine Française, plutôt que de l’étranger (cahiers des charges plus permissifs à l’étranger ; impact CO2 du transport par avion ou par porte-conteneurs), et de préférence et en vrac (pour éviter les emballages nocifs).

Mais si vous n’avez pas les moyens de consommer des produits bios au quotidien, consommez alors des produits de saison et locaux, raisonnés ou ultra-raisonnés. Ils sont moins cher que les produits bios, et d’aussi bonne qualité nutritive, sinon meilleure. Et en plus, vous participer au maintien de l’économie locale, face aux grands groupes de la grande distribution.

Vous allez alors sans doute réduire votre consommation, mais celle-ci sera de bien meilleure qualité, et à budget équivalent malgré les augmentations de prix continues.

Par ailleurs, on voit bien l’évolution de la consommation ces trente dernières années : les grandes surfaces nous poussent toujours à l’hyper consommation avec les promotions et réduction sans fin, les blogeurs et blogeuses nous poussent à consommer toujours plus sans forcément garantir la qualité des produits, mais l’époque des caddies à ras-bord en supermarché et des grandes bouffes familiales est révolu.

En conclusion : consommez moins, mais consommez mieux et local. Avec monpanierbleu.com !

Tableau de comparaison des prix moyens en euros entre fruits et légumes bio et conventionnels

Source : Familles Rurales